TRADUCTEUR AUTOMATIQUE

Faux amis

La traduction d'un document ne s'improvise pas.

Cela peut sembler incroyable, mais il n'est pas rare que des entreprises s'adressent à leurs marchés étrangers en faisant traduire leurs sites ou leurs documents par des traducteurs automatiques.

Si vous voulez vous faire une idée de l'image peu fiable et dilettante que de telles entreprises finissent par renvoyer, je vous invite à faire quelques essais avec l'instrument proposé ci-contre.
Choisissez vos deux langues, écrivez une phrase ou un groupe de mots dans la zone prévue à cet effet et cliquez sur "Traduire".
Essayez même simplement avec quelques expressions italiennes très courantes et amusez-vous à voir le résultat ! Par exemple :

- "Non sto più nella pelle" (je suis complètement surexcité)
- "Hai la coda di paglia" (tu n'as pas la conscience tranquille)
- "Questo mese sono in bolletta" (ce mois-ci, je n'ai plus de sous)

Traducteur automatique

En particulier pour deux langues aussi proches que le français et l'italien, les pièges se cachent derrière chaque mot, surtout dans les expressions qui nous semblent les plus transparentes et les plus claires.

Essayez par exemple d'imaginer le sens de phrases comme :

1) Marta ama i confetti

2) Claudio ha un nuovo costume

3) Giacomo ha cambiato la sua firma

Non, Marta n'aime pas les confettis, mais les dragées ; ce n'est pas un nouveau costume qu'a Claudio, mais un maillot de bain, et enfin, Giacomo n'a pas changé de firme, mais seulement de signature.

Eh oui, en réalité, pour traduire du français vers l'italien, il faut :

- une excellente maîtrise de l'écriture en italien ;

- une compréhension du français jusque dans ses moindres nuances ;

- des techniques rapides et efficaces pour la traduction et la résolution de problèmes terminologiques ;

- une expérience dans le domaine auquel se rattache le document à traduire (c'est-à-dire l'habitude d'écrire des textes en italien pour ce secteur, et d'en lire en français).

Devis